Les ballons de nuit de Tazaungdaing en Pays Shan

A Taunggyi, dans la capitale de l’Etat Shan (Nord-Est du Myanmar) une compétition de ballons à air chaud est organisée tous les ans depuis 1894. Ces ballons sont faits artisanalement avec du papier de riz. Le festival qui s’étale sur une semaine marque la pleine lune du mois de novembre, Tazaungdaing. Il s’agit de l’équivalent du Loy Kratong célébré en Thaïlande. Dans un précédent texte je vous ai présenté les ballons lancés le jour, voici ici les ballons de nuits.

Taunggyi, 19/11/2018
Taunggyi, 19/11/2018

Le festival a lieu à quelques kilomètres en dehors de la ville, sur un très grand terrain qui peut accueillir plusieurs dizaines de milliers de personnes. C’est une très grande fête. Cette année (novembre 2018) j’y ai assisté pour la deuxième fois.

Sur un grand écran, des images de la sécurité routière sont présentées. On y voit les belles routes du Nouveau Myanmar (ou du moins de la région de Yangon), on nous explique l’importance de mettre sa ceinture de sécurité ou son casque de motocycliste, et de ne pas conduire en état d’ébriété. A côté de l’écran, la grande roue de la fête foraine est entraînée manuellement par cinq jeunes qui jouent les hamsters volants en sautant sur la roue géante. Sur la place, on envoie des ballons à air chaud en papier de riz dans les airs et on hurle de joie à la vue de l’embrasement d’un feu d’artifice qui nous tombe dessus.

Sur les trois jours que j’ai passé cette année au festival de Tazaungdaing, j’ai assisté à une vingtaine de crash dont une explosion qui a fait deux morts et des dizaines de blessés, ceci, sans perturber la fête. – Je dois ajouter que dans l’apparente folie de cette manifestation, travaille une équipe de pompiers mobiles très efficaces.

Taunggyi, 19/11/2018

L’année dernière (2017), je n’avais assisté qu’aux lancements des ballons de jour. Cette année, j’ai bravé la fatigue et je n’ai presque rien manqué de la fête : jour et nuit. Les ballons lancés le jour sont de plusieurs formes, ils représentent des animaux pour la plupart (voir mon texte sur ce sujet, le lien en-bas). 

Les ballons lancés la nuit sont de deux types. Les premiers tirent une nacelle remplie d’un feu d’artifice qui se déclenche une fois que le ballon est dans les airs. Contrairement aux feux d’artifice que l’on a l’habitude de voir, ceux-ci ne sont pas tirés de bas en haut mais … de haut en bas ! Les fusées tombent en direction de la foule pour la plus grande joie de cette dernière. Ce spectacle, hautement dangereux, est d’une telle beauté que le simple évocation de son souvenir réussi à encore m’émouvoir.

Taunggyi, 19/11/2018

Les autres types de ballons ne tirent pas de feux d’artifice, ils sont décorés de centaines de bougies. Une nacelle de bougie est accrochée sous le ballon.

Taunggyi, 20/11/2018
Taunggyi, 19/11/2018
Taunggyi, 19/11/2018

La nacelle de bougies est accrochée au dernier moment, juste avant que le ballon ne s’envole.

Taunggyi, 20/11/2018

Les ballons de nuit, hauts de dix à quinze mètres, ressemblent à des montgolfières, ils sont aussi plus « professionnels » que ceux du jour, et pour cause : ils transportent des feux d’artifice qui sont des bombes. Ils doivent s’envoler en bon équilibre. Un crash implique une explosion au milieu d’une foule de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Ces lâchés de ballons qui s’étalent sur une semaine sont une compétition. Ce n’est qu’en observant sur plusieurs jours que j’ai compris que tout était ritualisé.

Taunggyi, 20/11/2018

Tout commence par l’arrivée du ballon porté par son équipe, le ballon est déplié et posé sur le sol. Un orchestre d’instruments traditionnels joue pendant toute cette partie de préparatifs. Le capitaine de l’équipe entame une danse qui peut durer un certain temps. 

La vidéo en-dessous a été faite pour un ballon de jour.

Le ballon en papier est ensuite inspecté, si on remarque des trous, on colmate avec du ruban adhésif. La musique continue et on invoque les esprits afin de demander que l’envolée soit une réussite. 

L’équipe tient le ballon sur tout son pourtour. On accroche la partie inflammable avec des fils de fer. Trois personnes portent des perches inflammables et vont chauffer l’intérieur du ballon. Il se gonfle, se lève. Ce n’est qu’à ce moment que les spectateurs peuvent découvrir sa forme et ses motifs.

Taunggyi, 20/11/2018

Ensuite on met le feu au foyer imbibé d’essence qui est accroché sous le ballon. Le ballon est prêt au départ, mais avant de le laisser s’envoler, on lui fait faire un tour complet sur lui-même. Est-ce un moyen de vérifier son équilibre ou simplement pour faire admirer ses motifs au public, je l’ignore. Puis, on le lâche, il s’envole… ou il retombe. 

Taunggyi, 19/11/2018

Si le lancement est réussi, c’est une explosion de joie (très contagieuse) qui fait vibrer l’équipe qui entame la danse de la victoire et chante la chanson de la victoire. Cette chanson varie en fonction de leur origine ethnique. (Je ne vous ai pas précisé qu’en pays Shan, vivent beaucoup de Pa’O, et bien sûr les Intha qui peuplent le bassin du lac Inlé voisin, ils ont une langue à eux et leurs chants de la victoire sont différents de ceux des Shan – j’ai demandé à un ami Intha de me traduire la chanson des Pa’o, il en a été incapable).

Si le lancement est raté, c’est une autre explosion qui a lieu : le ballon retombe de tout son poids sur le sol, et le feu d’artifice explose en une seule fois, les fusées partent dans toutes les directions blessant la foule qui tente de s’enfuir.

Au moment où je filmais le décollage du ballon des Intha, une fusée a perforé l’enveloppe et le ballon est retombé de tout son poids. Le feu d’artifice a explosé provoquant une énorme panique dans la foule au point que je n’ai pas pris le temps d’éteindre ma camera pendant ma fuite. (quelques blessés, mais pas eu de mort pour cet incident là) – vidéo en-dessous:

Alors que je déteste autant la foule que le bruit, j’ai été complètement hypnotisé par ce spectacle, je me suis surpris à danser aux rythmes des percussions en bambou, j’ai eu plusieurs larmes de joie au moment des danses de la victoire, et inversement, j’ai partagé la grande tristesse des Intha qui pleuraient le crash de leur magnifique ballon. Je n’ai pas attendu d’avoir quitté Taunggyi pour réserver mon séjour de novembre 2019. Vous n’avez donc pas fini de voir mes nombreuses photos.

Taunggyi, 19/11/2018
Taunggyi, 20/11/2018
Taunggyi, 20/11/2018

Les symboles du Pays Shan: le tambour, les trois couleurs (orange, vert, jaune), le pantalon typique et… le ballon de Tazaungdaing.


En dessous, la vidéo complète que j’ai réalisée. Au moment où je filmais, je ne pensais pas la partager ici, c’est pourquoi le format est vertical et non horizontal.

toutes les photos ©fredalix novembre 2018 @ Taunggyi, Myanmar


Textes précédents sur le même sujet  :

A Loy Kratong on envoie flotter la lumière

Le Festival de Tazaungdaing de Taunggyi (les ballons de jour)

Publicités
Catégories Myanmar - Birmanie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close