Voyage en Pays Chin – 2. Falam

récit de voyage – le 17 février 2019,

En route pour Falam, un village nommé Ramthlo

Falam, 17/02/2019

J’ai quitté Hakka ce matin (précédent texte : 1. Hakka). Je vis 70 kilomètres de bonheur sur cette route à flanc de coteau, et à fleur de crête. Le panorama sur le Pays Chin est renversant (au sens figuré parce que je n’aspire pas à tomber de ces montagnes). La route n’est asphaltée que par endroits mais la terre est bien tassée. Toutefois, je ne tenterais pas le voyage à la saison des pluies.

Falam, 17/02/2019
Combien voyez-vous d’églises dans ce petit village d’une centaine d’habitants ?

Je traverse un gros village du nom de Ramthlo, j’y compte trois clochers. Alors que je passe devant l’un d’eux, j’entends des chants et de la musique. J’arrête ma moto et je m’approche de l’église baptiste. Devant la porte, le fidèles me saluent chaleureusement, ils poussent la porte et m’invitent à entrer.

A l’intérieur, deux chanteuses et un chanteur, micro en main, entonnent des mélodies entrainantes devant une assistance qui danse dans les rangs. Dans la traversée centrale, une femme plus âgée a les bras grands ouverts, elle semble être en transe. Le pasteur vient se présenter à moi et me propose de venir dire quelques mots devant l’assemblée. Je trouve un moyen pour échapper à cet honneur.

Falam, 17/02/2019

Mon petit film de 4:13 avec les images tournées dans cette église et celles du dimanche suivant dans une région plus au nord.

Je suis resté jusqu’à la fin des chants, ai poliment écouté la première lecture biblique et me suis éclipsé, non sans avoir fait un signe d’adieu au pasteur en chaire.

Falam, 17/02/2019

Falam, la ville

Il est midi quand j’arrive en ville de Falam. Contrairement à Hakka qui est bâtie entre deux flancs de montagne, Falam est uniquement sur le flanc.

Falam, 17/02/2019

Je trouve un logement au Moon guesthouse. Mon hôte m’installe dans une petite chambre rudimentaire, il veille à ce que j’ai suffisamment de couvertures. Il me propose de chauffer une bassine d’eau pour ce soir afin que je puisse me laver. Nous nous installons sur le balcon pour discuter. Il me montre des photos de fleurs qui poussent en ce moment dans la région.

J’ai remarqué que partout en Pays Chin une plaque accrochée à côté de la porte des maisons. Sur cette plaque est écrit le nom des habitants et l’appartenance à une église (comme un petit village peut compter plusieurs paroisse, il est important de savoir à laquelle on appartient). Mon hôte est fier de me dire qu’il est un fidèle de l’église baptiste voisine. Il est très heureux d’apprendre que je suis chrétien moi aussi. Mais il ne sait m’expliquer la différence entre les différentes congrégations baptistes.

Comme nous sommes dimanche, tous les commerces et restaurants sont fermés. Par chance, une famille chinoise, de confession bouddhiste, tient un petit resto pas très loin, je vais pouvoir manger du riz aujourd’hui.

Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
les rues de Falam sont parallèles
Falam, 17/02/2019
les terrains plats sont rares, il faut une grande foi dans la stabilité du flanc et dans la force des piliers en bois.
Falam, 18/02/2019
transport en commun: je ne suis pas fâché d’être venu à moto.
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
devant l’église, les paroissiens partagent un petit déjeuner
Falam, 18/02/2019
Falam possède deux cimetières aux extrémités de la ville.

Dans l’après-midi, je fais la connaissance de Suma, un garçon qui travaille pour pour une ONG qui s’occupe de planning familial dans les villages. Il est originaire de Kalaymyio, une grande ville qui se trouve en plaine dans la division de Sagaing (administrée par les Birmans et non les Chin). Toutefois, il est de culture Chin comme la majorité des habitants de Kalay. En fin de journée, il me rejoint sur le balcon de mon guesthouse. Mon hébergeur qui veille à la sécurité de sa maison vient lui demander qui il est, et à quelle église il appartient. Comme ils ne sont pas du même clocher, il règne une sorte de méfiance entre eux.

Suma me donne de précieuses informations pour la suite de mon voyage. Il me conseille notamment de descendre voir le village de Taisun à 12 kilomètres de Falam.

Village de Taisun

Falam, 18/02/2019

Pour rejoindre le village de Taisun, il faut quitter la route principale et emprunter un chemin de cailloux qui dévale la montagne sur 4 miles selon un panneau indicateur recouvert de poussière (6,4 km).

Taisun village, 18/02/2019
chemin faisant pour Taisun, je me repose quelques minutes, j’ai mal aux poignets à force de freiner.
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
Ruelle

Le village aurait été fondé au XVème siècle. C’est ici qu’est né un important leader Chin qui a combattu les colons britanniques à la fin du XIXème siècle.

Taisun compte aujourd’hui 120 maisons habitées. Par le passé le village en a compté plus de 500. Mais comme partout dans le Pays Chin, la pauvreté a contraint les habitants à l’exil dans d’autres provinces myanmardaises ou à l’étranger.

Les villageois sont des agriculteurs, ils cultivent du choux, du maïs, des papayes et des mangues. On m’a parlé de vignes, mais je n’ai rien vu (ni bu!). Taisun compte deux églises : une protestante (baptiste) et une catholique (la première que j’ai vue depuis plusieurs jours). Je n’ai pas croisé beaucoup de gens, je crois que ma visite solitaire a un peu effrayé les habitants.

Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019

Taisun est un village de tradition Chin typique. On y trouve encore un système d’eau courante qui coure dans un demi bois à un mètre cinquante du sol le long des pentes naturelles. Les habitations sont reliées à l’eau courante municipale par ces tuyaux.

Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
bonjour
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
la route pour Teddim que je suivrai dans quelques jours

les pierres mémorielles

Falam, 17/02/2019

Depuis plusieurs jours, je suis étonné de voir le long des routes de grandes pierres qui ressemblent à des pierres tombales. Est-ce que les bordures de chemins feraient office de cimetière? Je me renseigne. Il ne s’agit pas de tombes mais de pierres mémorielles. On inscrit le nom des défunts, et on y grave une petite biographie pour que les morts ne soient pas oubliés. Il n’est pas pratiqué de culte devant ces stèles, elles ne servent qu’à la postérité et sont installées dans des lieux de passage, le long des routes ou au centre des villages.

Falam, 17/02/2019
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
Falam, 18/02/2019
cimetière à l’extrémité sud de Falam
Falam, 18/02/2019

Lundi soir, mon ami Suma m’emmène au sommet de la ville pour me montrer le plus beau point de vue sur Falam de nuit. A cet endroit à été construit un temple bouddhiste dominant la ville. Suma m’explique que les moines viennent de Birmanie, ils ont été envoyés pour qu’il y ait une présence bouddhiste dans la région, mais ils ne sont pas heureux parce que personne ne vient leur faire des offrandes de nourriture. Je plaisante en parlant des moines qui deviennent obèses dans les régions où le bouddhisme est religion majoritaire.

Falam, 18/02/2019

Ce soir, nous allons sur la place centrale (en bas de la ville de Falam) pour fêter le premier jour de la fête nationale chin. Mon logeur est très impatient d’y aller parce que se fille va danser la fameuse danse du bambou. Je vous en parlerai dans mon prochain poste.


le texte, la vidéo et toutes les photos sont de © Frédéric Alix, février 2019 à Falam et environs (Myanmar, Chin State)

Catégories Myanmar - BirmanieÉtiquettes ,,,,,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close