Phi Tha Khon, carnaval des fantômes

En Asie du Sud-Est, les « Phi » sont partout ! Dans un texte précédent je vous ai parlé des « Arhat », les esprits protecteurs du bouddhisme. Les «Phi» sont leurs cousins obscures : les esprits malins. Toutefois, leur origine ne se trouve pas dans le bouddhisme, ils viennent de l’animisme, beaucoup plus ancien, qui est en lien avec la nature et le cycle des saisons agricoles.

Le festival de « Phi Tha Khon » qui a lieu dans la petite localité montagneuse de Dan Sai, province de Loei, est une fête dédiés aux esprits des fantômes. 

Dan Sai, 06/07/2016

Chercher une origine mystique dans ce carnaval est périlleux tant les explications apocryphes sont nombreuses. On raconte qu’un groupe d’enfants costumés et masqués s’est amusé un matin à faire des farces dans toute la ville. Certains chapardaient de la nourriture, alors que d’autres s’amusaient simplement à effrayer les passants. C’est par la suite que la farce aurait pris une tournure spirituelle et serait devenue traditionnelle.

Les Thaïlandais adorent se raconter des histoires de fantômes. Entre les contes anciens, les légendes urbaines modernes, les films de fiction; on mélange avec un plaisir enfantin les récits d’accident de la route, les suicides avec la venue de fantômes terrifiants.

Dan Sai, 07/07/2016
Dan Sai, 07/07/2016

Ce festival est aujourd’hui très ritualisé, il se déroule sur trois jours. Ce sont deux médiums de Dan Sai qui décident des dates qui varient toutes les années. Il s’agit du moment où l’on demande aux esprits fantômes de la région de venir en aide aux paysans en accordant la pluie. Il a souvent lieu entre la fin du mois de juin et le début du mois de juillet.

Les participants qui revêtent les costumes effrayants sont sensés incarner les fantômes, ils paradent dans la ville dans une ambiance folle avec chants, danses, musiques et farces ! 

« Phi Tha Khon » se traduit par « masques de fantômes ». Ces immenses masques sont surmontés de paniers de riz décorés et peints. Le panier en osier tressé sert à cuire le « riz gluant » à la vapeur. Il est l’un des symboles de l’Issan, région du Nord-Est de la Thaïlande.

Le costume est très coloré, souvent composé de bandes de tissus bigarrés. Les «Phi» du festival portent souvent des cloches de bois autour de la taille ou du cou, et brandissent des phallus géants (symboles animistes de fertilité, très appréciés des paysans).

Dan Sai, 07/07/2016

Aujourd’hui bouddhistisé, on explique que le festival célèbre le retour du Bodhisattva Vessantara en son royaume. Le peuple l’aurait accueilli avec une telle ferveur qu’ils auraient réveillés les morts.

« Phi Tha Khon » est un mélange de croyances animistes, fantasmatiques et religieuses, mais c’est avant tout un carnaval populaire. Si il est devenu l’emblème de toute la province de Loei (et de plus loin encore), il ne se déroule que dans la petite bourgade de Dan Sai.

Dan Sai, 07/07/2016
Dan Sai, 07/07/2016
Dan Sai, 07/07/2016
Dan Sai, 07/07/2016
Dan Sai, 07/07/2016
Dan Sai, 07/07/2016
Dan Sai, 07/07/2016
Dan Sai, 06/07/2016
Dan Sai, 06/07/2016

Tschäggätta, le carnaval des sorcières en Suisse

L’année dernière, voyageant dans la vallée valaisanne du Lötschental (Suisse), j’ai été frappé par la ressemblance entre le carnaval du «Tschäggätta» et celui de «Phi Tha Khon». Au petit matin, les villageois costumés, portant d’énormes masques effrayants envahissent les villages en agitant des cloches, font peur aux jeunes filles, volent de la nourriture et malmènent les villageois. Dans le Lötschental, les origines de ce festival sont peu claires. La violence de ce carnaval lui a valu d’être interdit en 1865. Il a été progressivement réintroduit avec des règles de sécurité publique bien précises.

Il n’y a bien évidemment aucun lien entre ces deux carnavals, sinon qu’ils ont pris naissance dans une petite localité reculée d’une région de montagne.

Lötchental, 01/08/2018
Lötchental, 01/08/2018

Texte et toutes les photos © Frederic Alix, juillet 2016 à Dan Sai, province de Loei, et Musée du Lötchental à Kippel (Suisse), août 2018

Dan Sai, 07/07/2016
Catégories ThaïlandeÉtiquettes ,,,,,,

1 réflexion sur « Phi Tha Khon, carnaval des fantômes »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close